Mes écrits

Inspiration

 

         Je ne sais pas écrire dans l'effort, ni par devoir, pas plus que par obligation de résultat. J' écris comme un long murmure, une danse ou une fantaisie, juste dans le plaisir ou l’allégement. Et je ne choisis pas les mots ou les tournures de phrases, car ils s'imposent, ils jaillissent, rebondissent, se cherchent ou s'associent comme ils le souhaitent. A vrai dire, j'écoute seulement mes fous rires, ou mes folles larmes, ou mes fous désirs, et je les laisse parler sans retenue. Alors ma main s'agite secouée de soubresauts magiques, l'encre s'écoule de la pointe du stylo, les lignes se remplissent, la page blanche disparaît sous le flot de l'écriture. Je relis, je retouche à peine, et c'est déjà fini.

 

D'autrefois, je rédige comme on travaille, alors je compose, je construis, j'élabore, je rature, je reprends encore et encore. Je sue, je m'éreinte et je m'évertue à l'amélioration. Aussitôt l'inspiration se perd, refusant de cohabiter avec l'intellect. Elle se dérobe, rendant ma tâche lourde et barbare. Alors je pose le stylo, je ferme le cahier et j'attends un moment meilleur où la petite voix chantante fera à nouveau irruption dans mon cœur, guidant mes pattes de mouches, mes mots à mots, mes envols, de son inspiration.

 

Vous trouverez quelques uns de mes écrits dans les pages suivantes :